Conseils pour les vendeurs et explications
sur les gains licites et illicites



Question : Cher cheikh, quel est votre conseil pour les commerçants en général et pouvez-vous nous éclaircir la différence entre le gain licite et le gain illicite ? Qu’Allah vous récompense et faites-nous profiter de votre science.



Réponse : Mon conseil pour les commerçants en général est de craindre Allah Tout-Puissant et qu’ils emploient la véracité et la transparence dans leurs transactions. La véracité est le fait de décrire avec sincérité la marchandise qu’ils veulent vendre et la transparence est le fait de montrer ses défauts, afin qu’Allah bénisse leur commerce. Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit : « Celui qui veut s’écarter de l’Enfer et entrer au Paradis, que la mort l’atteigne alors qu’il est croyant en Allah et au Jour Dernier, qu’il donne aux gens ce qu’il aime qu’on lui donne. » 3

Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit aussi : « Personne n’aura une foi (parfaite) tant qu’il n’aimera pas pour son frère ce qu’il aime pour lui-même. »4

Si une personne déteste qu’on traite avec lui des affaires sans qu’on lui montre les défaut, alors comment déteste-t-il cela pour lui-même et il l’agrée pour les autres ? Nous implorons Allah pour nous-mêmes et nos frères musulmans la guidance et le fait de vouloir le bien pour Ses serviteurs. Il est certes Bon et Généreux. Et Allah est le plus savant et prière sur notre Prophète Muhammad.5



Montrer des défauts imaginaires d’une marchandise

pour en cacher les réels




Question : Dans les ventes aux enchères de voitures, les courtiers citent beaucoup de défauts dans les voitures qui n’existent pas, en vue de cacher leurs défauts réels. Selon leurs principes, l’acheteur n’a pas le droit de revenir sur son achat, même en présence du vendeur. Suis-je obligé de montrer les défauts réels de ma voiture pendant la vente, sachant que le courtier ne cite des défauts imaginaires et une fois que la vente est conclue, que les arrhes ont été versées, et que l’acheteur ne peut pas examiner la voiture qu’il a acheté en détail ? Eclaircissez-nous sur cette façon de vendre qui se pratique dans toutes les ventes aux enchères. Qu’Allah vous récompense.



Réponse : Le fait qu’un vendeur sache que la voiture a des défauts visibles mais les cache en en citant d’autres imaginaires, est interdit, car c’est une tromperie manifeste. Il ne lui est pas permis de dire à l’acheteur : « Ne m’en veux pas, si tu trouves des défauts » , alors qu’il les a cachés. Mais, s’il ne connaît vraiment pas cette voiture, par exemple, s’il vient de l’acheter pour la revendre, il n’y a pas de mal à ce qu’il le dise. Si l’acheteur accepte ce fait, il ne lui est pas permis de rompre l’acte de vente pour avoir trouvé un défaut.

Le résumé de la réponse est qu’il est obligatoire à celui qui veut vendre une voiture ou une autre marchandise de montrer ses défauts à l’acheteur, s’il les connaît. Il n’est pas licite de les cacher par quelque artifice.

L’acheteur peut rompre l’acte de vente s’il découvre un défaut que le vendeur n’a pas révélé alors qu’il le connaissait. Mais si le vendeur ignorait le défaut et que l’acheteur lui avait accordé le pardon s’il trouvait un défaut, dans ce cas-là, l’acheteur ne peut pas rompre l’acte de vente.1


3 Muslim dans le chapitre du gouvernement (1844).
4 Al-Bukhârî dans le chapitre de la foi (13), Muslim dans le chapitre de la foi (45).
5 Questions de quelques vendeurs de voitures, pp. 22-23, cheikh Ibn cUthaymîn.
1 Questions de quelques vendeurs de voitures, pp. 20-22, cheikh Ibn cUthaymîn